J’ai signé un courrier demandant au Premier Ministre Edouard Philippe de soutenir la presse d’information française alors qu’elle est frappée de plein fouet par les conséquences économiques du Covid.

Le Covid a eu en effet un impact financier désastreux pour de nombreux organes de presse, qui dépendent essentiellement des recettes liées à la publicité et aux annonces légales. La crise économique que traversent les entreprises et l’arrêt brutal de secteurs d’activités, parmi lesquels l’évènementiel, a ainsi mis un coup d’arrêt à leurs investissements publicitaires.

Au-delà de sauvegarder une économie, il s’agit là de prévenir la montée en puissance des fake-news, auxquelles contribue la viralité des réseaux sociaux, alors même que les entreprises font de plus en plus le choix d’utiliser leur budget publicitaire sur ces réseaux sociaux. Soutenir l’économie de la presse d’information française, c’est soutenir la liberté de cette presse, son indépendance, sa pluralité et sa fiabilité.