C’est dans un contexte délicat que les élèves et personnels des écoles, collèges et lycées reprennent le chemin du travail cette semaine.
Le protocole sanitaire et les consignes pour cette rentrée particulière ont été rappelés par Jean-Michel Blanquer, Ministre de l’Education Nationale, de la Jeunesse et des Sports:

1- Le protocole sanitaire prévoit des règles simples, claires et partagées par tous, parmi lesquelles les consignes sanitaires comme le lavage des mains, les gestes barrières, la ventilation de salles ou la limitation du brassage des élèves, le port du masque obligatoire pour tous les adultes dès la maternelle et pour les enfants de plus de 11 ans dès le collège.

consignes sanitaires école - rentrée 2020

2-Des mesures ciblées par lycée ou territoire en coordination avec les recteurs et préfets pourront être déclenchées selon l’évolution de l’épidémie, et l‘ARS pourra décider de fermer une classe ou une école dans un délai de 48 heures si un élève ou un enseignant est testé positif. Des moyens sont prévus pour remplacer les enseignants malades.

3- En cas de confinement ou d’enseignement hybride, nous avons désormais la capacité de déployer du matériel informatique et de développer les cours du CNED pour l’école à distance. Pour organiser au mieux un tel scénario, l’Aisne et le Val d’Oise deviennent territoires pilotes « 100% numérique » et bénéficient de ce dispositif dès la rentrée.

4- Accélération de la lutte contre le décrochage scolaire. On estime que 7% des élèves ont décroché du système scolaire durant le confinement. Pour pallier à ce problème, le gouvernement accélère la lutte contre le décrochage, qui accroît les inégalités. Pour ce faire, 1600 postes seront créés pour le premier degré (+1.600 postes), et 1,5 million d’heures seront dédiées au renforcement de l’accompagnement dans le second degré avec le dispositif « devoirs faits ». Des stages de réussite scolaire sont planifiés pour les vacances de la Toussaint, alors que le dispositif des « vacances apprenantes » a attiré 1 million d’enfants en juillet-août et a également permis d’atténuer les effets du décrochage scolaire.

5- Poursuite des dédoublements des CP et CE1 en éducation prioritaire (REP et REP+). 300.000 élèves concernés. L’objectif du gouvernement est de dédoubler les grandes sections de maternelle cette année (20.000 élèves concernés).

6- Un internat d’excellence dans chaque département d’ici à 2022, soit 100 structures (70 collèges et 30 lycées) d’ici à 2022.

7- Renforcement de l’école inclusive pour les enfants en situation de handicap, avec le recrutement de 8.000 nouveaux AESH à la rentrée (100.000 postes en CDD au total) et le développement des pôles inclusifs locaux.

8- Augmentation de la rémunération des enseignants 400 millions d’euros prévus en 2021. Développement de la formation continue des personnels de l’éducation nationale.

9- Une meilleure reconnaissance pour les directeurs d’école, avec une indemnité exceptionnelle de 450 euros versée à la fin de l’année scolaire, un allégement des tâches administratives et plus d’assistance.

10- Le SNU déployé dans 100% des départements avec 25.000 volontaires prévus en 2021 + 100.000 missions de service civique en 2020-2021.

11- États généraux du numérique prévus en novembre. Généralisation de la certification de compétences numériques pour les élèves.

12- Continuer à développer le sport à l’école (natation) en encourageant les mobilités douces (vélo).

13- « Non au harcèlement » : Journée de lutte contre le harcèlement à l’école prévue le 5 novembre. Numéro d’appel gratuit : 30 20.

Autant de moyens et d’objectifs déployés pour améliorer notre système scolaire, valoriser le travail du corps enseignant, redonner le goût d’apprendre aux élèves, renforcer les valeurs de partage et de respect.