Je me réjouis de l’annonce de la nomination d’un vétérinaire au Conseil scientifique. Je remercie Emmanuel Macron et le professeur Delfraissy pour leur écoute attentive et cette excellente décision, ainsi que mon confrère Jean-Luc Angot avec lequel nous avons fait un beau travail d’équipe et de conviction.

Cette annonce que j’appelais de mes vœux est une juste reconnaissance du travail quotidien mené par les vétérinaires de France pour lutter contre les épidémies et les zoonoses, mais également un espoir de pouvoir mieux prévenir les futures pandémies.

Il existe une longue histoire entre les vétérinaires et les épidémies. Environ tous les cinq ans, ils sont confrontés à des épizooties de grande échelle, qu’ils doivent contrôler avec peu de moyens humains et financiers. Peu médiatisés, les vétérinaires sont pourtant un rempart essentiel contre de nombreuses zoonoses !

Cette avancée historique permet à la France de rejoindre le rang de nombreux pays, dont l’Allemagne, où les vétérinaires sont associés à la gestion de la crise sanitaire que nous traversons.

Alors que 75% des maladies infectieuses émergentes sont d’origine animale, il était indispensable et urgent  de dépasser les clivages entre disciplines et d’intégrer les vétérinaires aux réflexions de santé publique.

Le mépris dont fait preuve l’être humain visa vis de la nature le conduit à détruire des biotopes entiers, nous exposant toujours plus aux épidémies. Dans ce contexte, comment nier les interactions entre les trois santés : humaine, animale et environnementale ?

Médecins, vétérinaires et environnementalistes ont tous un rôle à jouer.

Aujourd’hui, j’appelle le Gouvernement à aller plus loin, pour que la France porte au niveau international la mise en œuvre concrète de l’approche transdisciplinaire « One Health – Une seule santé ».

C’est en ce sens que j’ai déposé, avec la députée de la Côte d’or Yolaine de Courson, une proposition de résolution pour que la France devienne le moteur sur la scène internationale d’un changement de paradigme.

https://www.lefigaro.fr/politique/covid-19-un-veterinaire-va-integrer-le-conseil-scientifique-20201231?utm_medium=Social&utm_source=Twitter&fbclid=IwAR3iJHnX7JWBSyHkRASeRvfWJfFxSFgZncQe5BoeuXqoTwQ1Jel4SeCj47E#Echobox=1609416104