J’ai été interviewé par Jean-Michel Lahire pour le Dauphiné Libéré. J’y reviens sur une notion qui m’est fondamentale: l’important est de faire avancer la condition animale en trouvant les équilibres, les consensus. Nous devons être dans le raisonnable, sans tomber dans une forme de radicalité que je n’accepte pas.