Le député Loïc Dombreval a choisi de lier ses rencontres avec les nouveaux maires de sa circonscription et la rentrée scolaire, un temps fort pour les maires de chaque commune de France. C’est dans ce cadre qu’il est allé à la rencontre de René Briquetti le maire de Villars-sur-Var, élu aux dernières élections municipales.

Après une visite et une redécouverte de ce magnifique village viticole et oléicole, le député a pu échanger sur les projets de cette équipe dynamique. Villars-sur-Var n’échappe pas aux problèmes de civilité des communes françaises, et l’équipe, menée par un maire engagé et impliqué, souhaite notamment mener une vraie campagne de sensibilisation destinée aux propriétaires de chiens. Leur méthode: le dialogue, la sensibilisation, la concertation. Une approche pédagogique avant d’envisager toute répression. Le député s’est réjoui de cette démarche, qui s’accompagne d’ailleurs d’un soutien à l’association locale de protection animale, Assis’Animaux, qui a un projet de chalet pour chats.

Ce maire entrepreneur souhaite également offrir un vrai lieu d’accueil pour les télé-travailleurs, un projet ambitieux et lié à l’arrivée de la très attendue fibre. L’enfant du village, né dans l’arrière-cuisine du Bar des Platanes, souhaite également offrir un lieu dédié aux adolescents. Des projets nécessitant en parallèle le développement des transports en commun jusqu’au village. René Briquetti pourra compter sur le soutien du député pour voir aboutir ses démarches.

Accompagné de Monsieur le Maire, de Thierry Oustalet et de Régis Lopez, conseillers municipaux, ainsi que de Mme Famelart, inspectrice de circonscription de l’Académie de Nice, le député s’est alors rendu à l’école Maurice Reynaud, où l’esprit convivial et serein de ce village règne, malgré le respect strict du protocole sanitaire. Le député y a échangé avec les petits curieux de l’école élémentaire, avant d’être surpris par un tout petit qui, se réveillant, semble avoir été pris d’affection! Il s’est ensuite rendu à la micro-crèche du village, où il a pu échanger avec un personnel très attaché au bien-être des plus jeunes Villarois.