Les entreprises du tourisme du savoir-faire de notre région comme les parfumeries de Grasse, la verrerie de Biot ou encore la confiserie Florian m’ont alerté cet été sur le fait qu’elles ne rentraient pas en compte dans la liste des entreprises concernées par les aides de l’État.

Suite à un courrier que j’ai adressé au ministre des Finances et de la Relance, et au travail conjoint des collectivités locales et des entreprises concernées, l’État ouvre désormais ses aides de maintien de l’emploi à ses entreprises du tourisme de savoir-faire.

Ce mardi, j’ai accueilli le ministre délégué aux Petites et Moyennes Entreprises, Alain Griset, venu visiter l’usine historique de Fragonard qui pourra désormais bénéficier du soutien de l’État.

La France compte des savoir-faire ancestraux qu’il nous faut protéger !

🇫🇷