Le député Loïc Dombreval a signé une proposition de loi visant à renforcer la protection des extras de l’hôtellerie, restauration et de l’évènementiel

Le député des Alpes-Maritimes Loïc Dombreval, sollicité par les syndicats hôteliers des Alpes-Maritimes et par des professionnels extras, a signé la proposition de loi du député Jean-François Mbaye, dont l’objectif est de valoriser et de mieux protéger les extras des métiers de l’hôtellerie, de la restauration et de l’évènementiel, sévèrement touchés par la crise de la Covid-19.

En 2018, la France enregistrait 89 millions d’arrivées de voyageurs internationaux. Si notre pays rayonne autant à l’international, c’est qu’il peut compter sur des professionnels dont l’excellence et le savoir-faire font la richesse. Ils sont le symbole de l’art de vivre à la française, de l’art de recevoir.

Sur la Côte d’Azur, 175000 emplois dépendent de l’activité touristique, dont une proportion sous le statut récurrent « d’extras ».
Alors que les restaurants ont dû fermer leurs établissements et tournent en mode dégradé, s’ils ont pu mettre en place le « cliquer-emporter », et que les hôtels peinent à accueillir une clientèle d’affaires, le secteur de l’évènementiel est totalement à l’arrêt.
A la clef, des salariés au chômage partiel ou licenciés, voire pas embauchés, comme c’est le cas des extras. Ces professionnels au savoir-faire d’exception font la fierté de la France. Pouvoir faire appel à ces professionnels permet aux acteurs du tourisme de gérer les montées en charge sereinement.
Pourtant, les « extras » de l’hôtellerie, de la restauration et de l’évènementiel ne bénéficient pas d’un statut leur offrant une protection solide. Aussi, l’ajout d’un section au code du travail, créant un statut d’intermittent du secteur RHE poserait les bases d’un futur régime d’assurance chômage particulier pour ces extras.

C’est dans ce cadre qu’une proposition de loi visant à reconnaître et à protéger ces intermittents du secteur hôtellerie-restauration-évènementiel a été déposée à la fois à l’Assemblée Nationale et au Sénat. Le député Loïc Dombreval est signataire de cette proposition de loi et souhaite apporter tout son soutien aux acteurs du tourisme azuréen.

L’ensemble de cette proposition de loi est accessible via ce lien: http://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/dossiers/intermittents_du_travail_de_la_restauration_de_lhotellerie_et_de_levenementiel